Les monotypes dévoilent des formes angulaires baignées par des éclairages tantôt diaphanes, tantôt mystérieux : le grain de la couleur et du papier ainsi que les nuances chromatiques forment des unions inattendues. Arborescente, la ligne peut évoquer des corps minéraux, des nervures sur des feuillages, des images de filiation biologique, des visions du corps humain... un monde polysémique.

Image