Vaillancourt vient de recevoir des mains de la ministre Liza Frulla-Hébert le prix Paul-Emile-Borduas. (Vie des Arts no. 154, printemps 1994). Il s'agit de la plus haute distinction artistique au Québec. Ce prix couronne l'ensemble d'une carrière.

Il était temps : Vaillancourt a révolutionné la sculpture dans les années 50. À l'époque où les statues de saints en pâmoison représentent la quintessence de l'art au Québec, Armand Vaillancourt déchire furieusement des blocs de métal puis en soude les lambeaux meurtris.

Perpétuel homme de son temps, Vaillancourt compte parmi les premiers « performeurs », dès le début des années 80. Aux Foufounes électriques, le café «branché», il barbouille de grandes toiles placées à même le sol sur lesquelles vont et viennent quelques... chèvres. Puis, sous le regard médusé d'une poignée de punks anémiques, il mêle les excréments des animaux à la peinture et étend le mélange organique ainsi constitué sur les toiles.

On a beau trouver le nom de Vaillancourt dans le dictionnaire Larousse des noms propres, dans le Who's Who in American Art et dans le Nouveau dictionnaire de la sculpture moderne, on a beau
savoir ses œuvres à Milan, Bruxelles, Paris, New York et Tokyo, jamais un musée, au Québec, ne lui a consacré une exposition solo. Les contrats gouvernementaux se font également rares. « On a toujours peur que mes œuvres deviennent politiques, que je fasse scandale», affirme le sculpteur à la barbe et aux cheveux longs et blancs, très mince dans son Jean ajusté. Vaillancourt se considère comme un artiste maudit : “Par mon intégrité, j'ai fait de moi un prisonnier politique.”

Éternel hippie, il a toujours donné du fil à retordre aux autorités. En 1967, il amorce la conception monumentale d'une fontaine sur la Embarcadero Plaza à San Francisco. Après quatre ans d'efforts, l'eau jaillit finalement à travers les cubes de béton formant un labyrinthe aérien. Vaillancourt veut dédier sa sculpture-fontaine de plus de 20 tonnes au Québec qui vient de traverser sa crise d'octobre. Lors de l'inauguration, pendant les discours des dignitaires, le contestataire se rue vers la fontaine, une bombe de peinture rouge à la main et griffonne « Québec libre » sur son œuvre. Il s'empare des micros : “Cette fontaine est dédiée à la liberté ! Québec libre ! Vietnam libre ! Pakistan-est libre !” Dans son édition du 3 mai 1971, le magazine Time relate l'incident en détails. Par la suite, la Vaillancourt's fountain, dont les qualités esthétiques ne rallient pas l'unanimité, a fait couler beaucoup d'encre : une centaine d'articles aux États-Unis.

Artiste hot, notoire et controversé de l'heure, Vaillancourt est reçu à Appelez-moi Lise, célèbre production de télévision des années 70, animée par Lise Payette. Pour dénoncer le "détournement des masses" exercé par l'émission, il se met nu. L'émission ne sera jamais diffusée. Invité, en 1982, au 30e anniversaire de la Guild of Arts à Toronto, Vaillancourt court-circuite le discours de Bill Davis, premier ministre de l'époque, en hurlant des slogans indépendantistes ; évidemment, la sculpture que Toronto devait lui acheter pour la somme de 80000 $ lui est poliment renvoyée.

Il y a cinq ans, le téléphone sonne un vendredi soir dans la maison de la rue de l'Esplanade, “Hi ! This is Bono from U2”. Le chanteur britannique a des démêlés avec la municipalité de San Francisco parce qu'il a écrit “Stop the traffic. Rock & Roll” sur la Vaillancourt's fountain. Connaissant la réputation du sculpteur, il lui demande son appui. Le lendemain, Vaillancourt est sur la scène du Oakland Coliseum devant 60 000 personnes. Fidèle à son habitude, il profite de cette tribune inespérée pour réclamer longuement justice pour les Noirs, les Améridiens, pour tous les peuples en général. Une envolée gratuite qui plonge dans l'embarras les membres du groupe U2, qui ne s'attendaient pas à ça.

Véritable Don Quichotte, version québécoise, il ne se contente pas de secouer l'establishment artistique. Militant jusqu'au fond de l'âme, Vaillancourt est de toutes les causes: prisonniers politiques, femmes battues, Améridiens, expropriés de Mirabel, paix en Bosnie, etc. Gauchiste, le camarade Vaillancourt ? “Je peux pas être de droite, c'est une gang d'écœurants” s'insurge-t-il.

Le prix Paul-Émile-Borduas remis par la ministre a donné à l'artiste la place qui lui revient. Encore que... “Ils n'ont pas le choix, s'exclame-t-il. Tout le monde me reconnaît sauf eux!” Ils? Eux? Les jurés officiels de la reconnaissance de l'État?

Quoi qu'il en soit, Vaillancourt est apprécié de ses jeunes contemporains. Par exemple, l'an dernier, au cours de la Fou-Art, 200 artistes lui ont rendu hommage. Au cours de l'automne 1992, à Montréal, on pouvait admirer à la brasserie Inspecteur Épingle, au coin des rues St-Hubert et Duluth, l'Hommage à des artistes morts et vivants du sculpteur Pierre Pépin. Il s'agit d'une rangée de mannequins lumineux qui personnifient Michel-Ange, Picasso, Salvador Dali, Andy Warhol et... Armand Vaillancourt. Le sculpteur québécois s'en trouve tout ému “Imaginez ! Moi, à côté de Picasso!”

Extraordinairement prolifique, Vaillancourt a récemment produit en quelques semaines 200 dessins qui s'ajoutent aux 3000 sculptures et aux 2000 œuvres picturales qu'il a réalisées jusqu'à maintenant.

Dans sa Maison-Atelier, à Montréal, Vaillancourt montre les maquettes d'éventuelles sculptures. Les minuscules personnages qu'il a placés à côté donnent une idée des dimensions prévues. “Celle-là aura 120 pieds de long par 300 de large et 40 de profondeur.” Mégalomane, Vaillancourt?

Dans sa superbe demeure qui donne sur le parc Jeanne-Mance, des emballages de styrofoam empilés jusqu'au plafond occupent la plupart des pièces. L'artiste utilise cette matière légère pour mouler ses sculptures. Mais contrairement aux apparences, Vaillancourt n'est pas riche. Ses coups de tête, de cœur et de gueule l'ont laissé criblé de dettes. Les 30 000 dollars qui accompagnent le prix du Québec ont été directement versés à sa banque. « Le prix a sauvé ma maison. » L'artiste l'a, une fois de plus, échappé belle.

Télécharger le pdf de l'article

Image