La photographie du rétroviseur d’une auto dans un champ y trouve la même Fusion de l’artifice intérieur et de la nature extérieure que Lafrance construit d’habitude par des moyens plus complexes, tels montage et découpage.

Ainsi, de nouveaux clichés sont tirés d’éléments hétéroclites de photos familiales, juxtaposés par couches de caches en chambre noire. Comme Les fruits, ces photos noir et blanc servent souvent elles-mêmes de modèles à des toiles couleur qui en mettent à plat les motifs en mystérieuses mutations biomorphiques, à même un collage de formes peintes séparément pour y insinuer discrètement relief et discontinuité, selon une technique privilégiée de l’artiste.

D’autres toiles, telle Système nerveux, cultivent ces formes déliées en foisonnements ambigus et rugueux, parfois évocateurs de sensations comme Moustique et Bruits.
Galerie Dominique Bouffard(lien externe)
372 rue Sainte-Catherine ouest, Espace 508
Montréal
Jusqu'au 18 décembre 2016

Étienne Lafrance, Les Fruits, 2015
Image
Étienne Lafrance, Les Fruits, 2015

Image
On retrouve encore ces plaques tectoniques qui se télescopent par subduction dans une combinaison inédite entre aquarelle et crayons de plomb et de couleur.

En effet, des plages biscornues et bigarrées, aux différentes qualités de transparence et de réflexivité, s’y imbriquent en ensembles a priori abstraits, dont émergent pourtant des paysages comme d’une rêverie.

Le titre de la série Neurones, comme celui de l’exposition, confirme qu’il s’agit toujours pour Lafrance d’explorer les intimes recès d’états liminaux de la conscience à l’interface de son substrat matériel, troublée d’étranges parasites indécidablement physiques et psychiques.²

1. Étienne Lafrance : Zoom en trois temps sur un art de l’ambivalence, Vie des Arts, no 235, été 2014, pp. 92-93.

2. Voir le bref texte sur cette exposition d’un chercheur en neurosciences cognitives à Berlin, Maximilien Chaumon, Étienne Lafrance : Avant la céphalée, Vie des Arts, no 244, automne 2016, p. 13, avec pour illustrations les toiles Moustique (2016) et Certains vents (2015, dérivée d’un photocollage acquis par le Cirque du Soleil).

Étienne Lafrance, Neurones
Image
Étienne Lafrance, Le système nerveux

Image