Les œuvres présentées s’étagent sur une période de plus de vingt ans : 1989-2010. On note, en particulier, la présence de tableaux tirés de ses précédentes expositions : La vie passante (2011) et L’envol (2008) dont les compositions se distinguent par des variations chromatiques bleues et des nuances complexes. L’artiste maîtrise avec aisance un bon nombre de disciplines picturales: aquarelle, fusain, huile, acrylique, cire qu’elle n’hésite pas à amalgamer parfois dans des techniques mixtes d’une grande virtuosité. On peut donc qualifier de panorama rétrospectif l’exposition que signent Martine et Natali Guay, les filles de l’artiste, en hommage à leur mère au Centre d’art Diane-Dufresne.

L’occasion est surtout propice de retrouver ou de découvrir dans beaucoup d’œuvres de Denise Guay l’intention de concilier ou de rendre complémentaires des phénomènes contradictoires : ombre et lumière, instants fugaces et longs passages du temps, matérialité et symbolisme. Ce souci se traduit par des œuvres constituées de deux plans opposés symétriques ou d’une succession de plans asymétriques souvent très contrastés. L’artiste souligne ainsi dans Cimetières et vestiges (1994), par exemple, la précarité des paysages naturels. Dans La vie passante (2010), elle joue avec une grande subtilité sur les intensités des tonalités de bleu pour suggérer la vulnérabilité de toute réalisation humaine. L’économie et la sobriété du propos de l’artiste confèrent à ses productions leur caractère retenu et, par là, attachant. À voir.

Inspiration venant de la terre(lien externe)
Denise Guay
Commissaires : Martine et Natali Guay
Le Centre d’art Diane-Dufresne
11, allée de la Création
Repentigny
Tél. : 450 470-3010

Du 8 mars au 16 avril 2017
Horaire :
du mercredi au vendredi : 13h à 17h
Samedi et dimanche : 10h à 17h

Image