Le montage, qui a nécessité plusieurs années de travail, se présente sous la forme d’une vidéo de 24 h montrant des horloges, des pendules, des montres, des sabliers, des cadrans solaires, ou encore des références plus abstraites au temps, comme des dialogues, des enterrements ou encore un crâne... L’artiste a eu l’idée fascinante de réaliser un montage parfaitement synchronisé avec le temps réel : quelle que soit l’heure affichée à l’écran, c’est la même que celle inscrite sur le cadran de la montre du spectateur. Le Musée des beaux-arts du Canada donne la possibilité à ceux qui le souhaitent de s’immerger dans l’œuvre complète.

En effet, dans la cadre du Bal de neige de la Commission de la capitale nationale, le Musée des beaux-arts du Canada offre une projection en boucle ininterrompue jusqu’à samedi 11 février, 17 h. Il tiendra une autre série de présentations de 24 heures sans interruption de 10 h le jeudi 16 février jusqu’à 17 h le lundi 20 février. Enfin, The Clock sera également projetée toutes les semaines du mois de mars, de 10 h le jeudi (1er, 8, 15 et 22 mars)jusqu’à 17 h le lendemain. L’entrée est gratuite pour ces dates-ci, de 17 h à 10 h le lendemain. L’installation sera par ailleurs accessible aux heures d’ouverture habituelles du Musée jusqu’au 25 mars (entrée libre avec le droit d’entrée au Musée).
La revue Vie des Arts consacrera un texte à cette installation dans son prochain numéro, à paraître début avril.

Renseignements au www.beaux-arts.ca/theclock(lien externe)

Christian Marclay, The Clock, 2010
vidéo à canal unique, 24 heures
Durée: 24 heures
© l’artiste
Photo: Ben Westoby
Avec la permission de la White Cube

Image