Image

La rétrospective récemment consacrée à Lucio Fontana (1899-1968) par le Metropolitan Museum of Art, qui s’arrête cet été au Musée Guggenheim de Bilbao, est l’occasion d’un retour critique sur la carrière du peintre et sculpteur. S’il demeure spontanément associé à ses iconoclastes toiles perforées et lacérées, l’ensemble de la production de l’artiste permet de retracer son intime connaissance de la tradition visuelle occidentale ainsi que son apport aux innovations artistiques de l’après-guerre.

(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des Arts, à la page 62.)