Image
Construire ou reconstruire
Centre canadien d'architecture

Présentée pour la première fois en Amérique du Nord, Utopie Radicali : Florence 1966-1976 réunit le travail de différents groupes et auteurs – 9999, Archizoom, Remo Buti, Gianni Pettena, Superstudio, UFO et Zzigurat – qui se sont fait connaître pour leur approche particulièrement iconoclaste et politisée de l’architecture.

Près de 50 ans plus tard, l’empreinte du mouvement de l’architecture radicale italienne reste suffisamment marquante pour faire l’objet d’une exposition à Florence sous la direction des trois commissaires Pino Brugellis, Gianni Pettena et Alberto Salvadori. Faisant suite à une première présentation au Palazzo Strozzi (octobre 2017 – janvier 2018), la version montréalaise répartit les archives et les œuvres sélectionnées selon des thématiques qui traduisent d’emblée l’ouverture de l’architecture à de nouvelles mesures conceptuelles et artistiques, allant jusqu’à nier sa finalité constructive. La diversité des quelque 300 objets présentés fait écho au foisonnement des explorations : maquettes, photomontages, collages et films côtoient des lampes, du mobilier, des vêtements, des tissus et des articles de table.

(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des arts)