Image

Encore une fois, mon collègue Marc Laforest et moi-même, nous nous habituons aux consignes obscures du métro et affrontons le froid humide d’une fin d’hiver new-yorkais pour assister à la Semaine des arts de New York. Son énergie, ses gens et ses œuvres nous animent et nous passionnent, nous, enseignants d’arts plastiques, en marge du marché de l’art et de ses aspects pécuniaires.

(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des Arts, à la page 88.)