Image
Vue de l'exposition Les paysages entre nos corps (2019)
Musée d'art de Joliette. Photo : Paul Litherland

 
« Même s’il semble y avoir un regain d’intérêt pour les pellicules argentiques et les manipulations en chambre noire, il y a tout de même peu d’artistes qui s’investissent dans la pratique du photogramme . Active dans les régions de Lanaudière et de Montréal, l’artiste-chercheuse en arts visuels Véronique Malo articule des procédés bien particuliers pour former ses images. Elle explore des approches dérivées de la photographie en inscrivant ses œuvres dans une forte relation avec l’espace public. »

(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des Arts, à la page 68.)