Image

En 2010, le sociologue Philippe Coulangeon, face à l’augmentation des dépenses attribuées aux loisirs et aux biens culturels dans le budget des ménages français depuis les années 1960, s’interroge sur l’évolution des pratiques culturelles1. Cette hausse signifie-t-elle que l’accès à la culture s’est démocratisé ? Dans le champ des pratiques culturelles liées à la « culture savante », dans laquelle on peut compter la visite au musée, Coulangeon conclut que les caractéristiques socioculturelles des publics demeurent à peu près inchangées depuis les 50 dernières années, soit qu’une majorité a un haut niveau d’éducation et appartient aux classes sociales supérieures, et l’on peut faire des observations similaires au Québec.

(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des Arts)