Image

 
« On parle souvent du marché de l’art. Comme si c’était un monde monolithique, unique et singulier. Il serait toutefois plus approprié de parler des marchés de l’art, au pluriel, puisque plusieurs acteurs y agissent en interrelation et viennent influencer, chacun à sa manière, la carrière des artistes. Il peut alors être ardu pour ces derniers de s’orienter au sein de ce milieu d’une grande complexité, où chaque joueur influence la valeur des œuvres sans toutefois avoir les mêmes critères ou les mêmes intérêts. Le nombre de diffuseurs, de bourses, de commissaires et d’acheteurs étant largement inférieur au nombre d’artistes, il est primordial pour ceux-ci de bien se positionner afin de se frayer un chemin et d’espérer se tailler une place dans ces marchés. Un article entier pourrait être écrit sur le rôle et les enjeux de chacun des acteurs ; le présent texte en brosse plutôt un portrait global. »

 
(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des Arts, à la page 32.)

 
Photo : Les Impatients, Parle-moi d’amour Montréal, 13 au 27 février 2019
Crédit : Jean-Michael Seminaro