Image
2Fik, La mort du malhonnête Abdel (2017)
Photographie, Montréal. Courtoisie de l’artiste
©2Fik

 
« Théorisé par Paul Radin en 1956, le personnage du trickster est issu de la tribu des Winnebagos et se dit Wakdjunkaga, signifiant ”celui qui joue des tours”. Il se définit par son caractère insaisissable et imprévisible lui permettant d’échapper à toute réduction identitaire. Le trickster prend des formes diverses : il passe de la forme humaine à animale (notamment le coyote) ou du masculin au féminin. Cependant, ce caractère insaisissable rend complexe une définition claire : chaque qualité ou chaque défaut qui lui est attribué semble faire appel à son opposé. »

(Suite de l'article dans la version imprimée de Vie des Arts, à la page 49.)