En août 2011, dans la foulée du festival de graffitis Under Pressure, qui se tient chaque année depuis 1996 derrière le bar Les Foufounes électriques, lieu de la culture underground, a été inauguré l’espace artistique Peint Frais. Situé dans l’immeuble qu’occupait jadis le journal montréalais La Patrie, ce centre d’exposition temporaire invite le public à découvrir l’art de la rue en plus d’accueillir de nombreux événements. Des graffitis et des créations contemporaines, réalisées par des artistes établis qui ont déjà exposé dans la rue, occupent l’espace.
L’Espace Peint Frais se distingue des galeries commerciales parce que l’endroit est géré uniquement par des bénévoles qui s’investissent dans le projet, mais aussi parce qu’il n’y pas de désir de profits.
Sterling Downey, l’homme à l’origine du projet, est lui-même graffiteur ainsi que le fondateur du festival et du magazine Under Pressure. Ce qu’il aime de ce projet, c’est que l’espace se transforme constamment, « les artistes travaillent en fonction de l’environnement, ils cherchent à le mettre en valeur, et le lieu s’y prête. Ils peuvent aussi réaliser des œuvres plus élaborées que celles qu’on trouve dans la rue. » Il espère que cette porte ouverte sur l’art urbain changera le regard que lui porte le public et créera un dialogue entre les artistes et la population. « Ce n’est pas du vandalisme, les œuvres parlent de l’histoire du monde, de politique et de sujets actuels », mentionne Sterling. Différent par les œuvres qu’il montre et par son mode de fonctionnement, Espace Peint Frais est un lieu d’exposition marginal qui vaut la peine d’être visité.

Image
Image
Image