Les internautes de partout sont alors amenés à écouter plutôt qu’à voir ces « expositions virtuelles ». Dans cette visée, l’organisme québécois de recherche, création et diffusion de l’art audio et électronique, Avatar, a accueilli l’artiste audio Mathieu Campagna dans le cadre de son programme de résidence en 2012.

Les adeptes de l’art sonore sont invités, depuis le 1er décembre dernier, à écouter librement – et gratuitement – la bande audio Rémergences diffusée sur le site Internet d’Excavation sonore, le laboratoire de recherche et création d’Avatar.

L’œuvre propose au visiteur du site une réflexion dans la foulée des manifestations estudiantines qui ont marqué le « Printemps érable » 2012. Le collage sonore fait dialoguer musique et paroles, mêlant sabotage et anarchie. Sabotage, par la musique qui a été préalablement modifiée grâce aux CD rayés de manière intentionnelle et aléatoire par l’artiste. Anarchie, par la lecture d’un texte-manifeste rédigé par un groupe d’anarchistes français en réaction aux manifestations parisiennes de 2006 et lu par plusieurs voix, toutes anonymes. Le « Printemps érable », comme les manifestations européennes, s’inscrit dans un mouvement mondial qui demande une diffusion à grande échelle. Cette œuvre rappellera sans doute à l’internaute les manifestations en ligne du groupe Anonymous et les discussions politisées sur les réseaux sociaux. Le propos majoritairement né sur le Web a maintenant contaminé la création sonore.

Lien Internet :
Excavation sonore
http://www.avatarquebec.org/excavationsonore/(lien externe)