Tout en réaffirmant la mission de l’organisme – soutenir les artistes, les aider à s’épanouir et à faire face aux enjeux actuels du développement culturel –, sa présidente Louise Roy insiste sur l’importance du partenariat et sur l’implication accrue de la communauté des affaires. « Comme pour la relève et la diversité, le Conseil des arts de Montréal peut définitivement jouer ici un rôle catalyseur et rassembleur », précise Louise Roy. Elle cite entre autres le programme Arrimages, avec la Jeune Chambre de commerce, qui a mis en contact 25 organismes artistiques et 75 jeunes participants du milieu des affaires depuis 2009.