Réunis par la commissaire Lalie Douglas, les artistes Karilee Fuglem, Renée Lavaillante et Max Streicher tentent de circonscrire l’œuvre dans l’espace. Leurs œuvres diamétralement opposées, bien qu’elles aient été conçues avec la même économie de moyens, sont évocatrices de la mémoire temporelle et intemporelle dans la psyché collective.

L’œuvre Percosi romani, des dessins de fins tracés réalisés à l’aveugle par Renée Lavaillante, reproduisent le parcours aléatoire de visiteurs autour de temples romains de l’Antiquité. Avec ses autres dessins Observations depuis l’atelier de verre et la vidéo qui les accompagne, l’artiste explore la cohabitation simultanée du moment présent et du passé.

L’installation à peine visible The Bear (In Smoke) de Karilee Fuglem ne se dévoile au regardeur que sous certains angles et conditions de luminosité. Elle est faite d’un enchevêtrement de monofilaments de nylon et de polyester arrimés au sol par des ancrages, autant d’étoiles reconstituant la mythique constellation de la Grande Ourse. Autre présence discrète des Anciens, le mythe de Bacchus revisité par Max Streicher, porte sur l’imposant Silenus, qui anime les lieux de sa présence physique et sonore on ne peut plus concrètement. Or, l’aspect colossal de cette sculpture gonflable contraste avec la légèreté aérienne de la fine membrane de voile de spi qui entre dans sa fabrication.

Apprivoiser, c’est tenter de capturer l’imperceptible, et pour quelques instants il s’est figé, le temps de donner un sens à ce qui, autour de nous, est.

 
KARILEE FUGLEM, RENÉE LAVAILLANTE, MAX STREICHER
APPRIVOISER L’ESPACE

Du 6 avril au 4 mai 2013

Galerie Circa
Édifice Belgo
Local 444
372, rue Sainte-Catherine Ouest
Montréal
Tél. : 514 393-8248
www.circa-art.com(lien externe)

 
Max Streicher
Silenus
Image

 
Karilee Fuglem
The Bear (In Smoke)
Image

À lire également, sur le Mois de la Fibre:
http://viedesarts.com/article302-C-est-le-Mois-de-la-fibre(lien externe)
http://viedesarts.com/article308-Je-t-aime-moi-non-plus(lien externe)