L’installation immersive EVOL/LOVE du couple artiste Pascaline Knight et Guillaume Brisson-Darveau offre un moment de réflexion sur le thème du couple et ses contradictions. Elle aborde sans prise de tête – c’est le cas de le dire – la souplesse du « je » et du « tu ». Elle se penche de surcroît sur la fragilité de la création au sein d’un « entre-nous » collaboratif par lequel passe la démarche artistique de ce tandem remuant.

Dans la galerie au sol peint en rouge écarlate s’affrontent un foisonnement de couleurs et de motifs sérigraphiés. Deux grandes têtes de mort (calavera) en patchwork reposent dans la pièce, se gonflant et se dégonflant à tour de rôle. Les murs, tapissés des mêmes motifs que ceux des habits des deux compères, plongent le visiteur dans une atmosphère sensorielle insolite, rythmée par la musique d’une vidéo déroutante.

L’utilisation de la calavera (le symbole du Jour des morts dans la culture mexicaine) constitue in fine un retour un peu dérisoire sur sa propre mortalité, mais demeure néanmoins un symbole de vitalité. Pareil clin d’œil mortifère signifie par ailleurs « noceur » et « fêtard » en espagnol.

Ainsi, au sein de la danse souvent douce-amère du couple, chaque partie n’en conserve pas moins sa propre essence et sa foi en la pérennité de l’ensemble.

GUILLAUME BRISSON-DARVEAU + PASCALINE KNIGHT
EVOL/LOVE

Du 6 avril au 4 mai 2013

Diagonale
5455, avenue De Gaspé
Local 203
Montréal
Tél. : 514 524-6645
www.artdiagonale.org(lien externe)

 
À lire également, sur le Mois de la Fibre:
http://viedesarts.com/article306-De-temporalite-et-d-immanence(lien externe)
http://viedesarts.com/article302-C-est-le-Mois-de-la-fibre(lien externe)

 
Image

Image Image