Guy Maddin est un passionné du cinéma de genre, il est pétri de la culture du cinéma fantastique hollywoodien des années 1920 et 1930. Parmi la multitude de films produits dans ces années, une bonne partie a disparu avant d’être portée à l’écran (par manque de moyens ou simplement par négligence). Pendant deux semaines, le réalisateur manitobain exhume ces films, leur fait prendre vie, et ce, au rythme d’un film par jour.
Pour sa venue au Centre Phi , Guy Maddin a sélectionné trois films québécois : Journée scoute d'Albert Tessier (1929), The Scorching Flame d'Armand Robi et Ernest Ouimet (1918) ainsi que Saint, Devil and Woman de Frederick Sullivan (1916). Quelques beaux noms l’accompagneront dans cette aventure : Carole Laure, Paul Ahmarani, Roy Dupuis, Céline Bonnier, Victor Andrés Trelles Turgeon, Anthony Lemke, Sophie Desmarais et Karine Vanasse.

Connu pour ses projets expérimentaux comme Hauntings (2010) et Only dream things (2012), Guy Maddin utilise cette fois du matériel plus conventionnel pour finalement créer un assemblage iconoclaste. Le projet réalisé en collaboration avec l’ONF sera diffusé sur le site de l’organisme en 2014. Pour le cinéaste, il s’agit de « faire renaître les fantômes de ces films disparus » afin qu’ils habitent les acteurs et la pellicule. Dans cet exercice éprouvant, le cinéaste trouve une aide « dans les esprits qui hantent ces films ». Pour faire appel à eux, il organise chaque matin une séance de spiritisme avec ses acteurs. Lorsqu’on lui demande s’il n’a pas peur d’un jour être maudit, l’intéressé répond avec humour qu’il l’est déjà. Et conclut en affirmant que « parfois, les esprits qui me possèdent me font agir contre ma volonté en me faisant faire des films étranges».

Séances
Jusqu’au 20 juillet, de 9 h à 18h, accès gratuit.

Centre Phi
407, rue Saint-Pierre
Montréal
Tél : 514-225-0525 ou 1-855-526-8888

Guy Maddin et Karine Vanasse
Image

 
Karine Vanasse sur le tournage de Saint Devil and Woman
Image

 
Guy Maddin et Gregory Hlady
Image