L’artiste a grandi en Montérégie, les montagnes caractéristiques de cette région sont le socle de son inspiration. Elle parcourt les territoires urbains et suburbains à la recherche de monticules que l’on retrouve souvent aux abords des chantiers de construction. Vous savez, ces amoncellements formés de terre, de sable et de roches issus de l’extraction à la pelle. On les appelle haldes dans le langage des géologues et arpenteurs-géomètres.

La technique employée par l’artiste intègre l’aspect traditionnel du dessin à l’impression numérique. Travaillant sur du papier transparent de grand format (Mylar), elle y imprime des images de montagnes (son thème récurrent) puis, en repliant la feuille sur elle-même, elle fait ressortir au crayon de plomb et de couleur des détails qui se trouvent sur la strate inférieure de la composition. Ce procédé connu interpelle automatiquement la notion de mémoire. Cara Déry parle à juste titre d’éléments «fantômes» qu’elle révèle à la surface.

Dans sa série Haldes, Cara Déry travaille en couches diaphanes, tout en marquant la feuille de références au dessin technique. Elle parvient ainsi à créer un univers tantôt poétique et évanescent, tantôt rigoureux et cartésien. La maîtrise est acquise et on sent que l’artiste se meut avec aisance dans son propos. On retiendra particulièrement Haldes 3, Haldes 4 et Haldes urbaines 1, cette dernière plus petite, mais très efficace. Cara Déry fait partie de ceux et celles qui croient qu’il y a encore un avenir au dessin et à la peinture en cette ère d’art relationnel ou éphémère.

 
Cara Déry
Haldes urbaines
Jusqu’au 10 novembre

Centre d’exposition du Vieux-Presbytère de Saint-Bruno
15, rue des Peupliers
Saint-Bruno-de-Montarville
Tél. : 450 441-8331

Ouvert du mercredi au dimanche, de 13 h à 16 h 30

 
Image
Haldes urbaines 1, 2013
Impression numérique, graphite et crayon à l’encre sur papier Mylar.
20 x 25 cm

 
Image
Haldes 3, 2012
Impression numérique, graphite et crayons de couleurs sur une feuille de papier Mylar pliée.
92 x 61 cm

 
Image
Haldes 4, 2012
Impression numérique, graphite et crayons de couleurs sur une feuille de papier Mylar pliée.
92 x 61 cm