À la manière du pop art, le quotidien et le profane prennent ici un caractère sacré. En détournant des objets issus de la culture «geek», l’artiste pousse l’observateur à s’interroger sur leur rôle et leur sens dans sa vie quotidienne. L’œuvre I shot Andy Warhol est en fait une cartouche de jeu NES piratée à la main dont le titre original était Hogan’s Alley. L’œuvre incite le visiteur à prendre la manette en forme de pistolet pour tirer sur des silhouettes d’Andy Warhol qui défilent à l’écran.

Arcangel s’amuse aussi avec la musique et la notion de droit d’auteur. The Bruce Spingteen «Born To Run» Glokenspiel Addendum (composition) reprend l’œuvre originale de Bruce Springteen en y ajoutant une ligne de glockenspiel. La transformation est si faible qu’il est difficile de reconnaître l’original de la nouvelle version. En revanche, cette simple transformation rend l’artiste propriétaire de l’œuvre.

Ce jeu entre l’artiste et le visiteur se poursuit avec AUDMCRS, une collection de 839 disques vinyls de techno/trance rachetés à un ancien DJ et classés en format Marc (Machine Readable Cataloguing). Disposés dans des étagères, ils sont accessibles et le public peut les écouter à l’aide d’une platine vinyle disposée sur une table. La référence aux DJ est évidente et aborde une fois de plus la barrière flottante des droits d’auteurs.

 
Cory Arcangel
Power Points

DHC/ART Fondation pour l’art contemporain
451 et 465, rue Saint-Jean
Montréal
Tél. : 514 849-3742
www.dhc-art.org(lien externe)

Du 21 juin au 24 novembre 2013

Image
Research in Motion (Kinetic Sculpture #6), 2011

 
Image
AUDMCRS, installation

 
Image