Il s’agit de Barré, de l’artiste espagnol Escif; de Hochelaga, du muraliste américain LNY; et de la murale sans titre, de l’artiste belge Roa. Elles se classent respectivement au troisième, sixième et vingt-quatrième rang.

Vous pouvez les voir ici(lien externe), avec l’ensemble du Top 25.

La prochaine édition du festival est en cours de préparation. Nous aurons l’occasion d’en reparler…