Animée par John Porter, président de la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec, cette cérémonie s’est déroulée avec la participation de M. Maka Kotto, ministre de la Culture et des Communications. Line Ouellette, directrice du MNBAQ, qui a mentionné l’ouverture d’une salle permanente du Musée consacrée à Fernand Leduc, Gilles Lapointe puis Anne-Marie Ninacs,

tous deux professeurs en histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal, Diane Dufresne, chanteuse, Lucas Viau, petit-fils de Fernand Leduc, et Isabelle Leduc, fille du peintre, ont rendu hommage à l’artiste.
Nous publions trois témoignages qui donnent une idée de l’envergure de l’oeuvre de Fernand Leduc, ainsi qu’un inédit de l’artiste lui-même, sorte de credo et de testament esthétique. John Porter évoque quelques aspects de la figure et de la carrière de Fernand Leduc ; Normand Biron, membre du comité de rédaction de Vie des Arts, rappelle les circonstances qui ont conduit
Fernand Leduc à énoncer les propos dont on trouvera la transcription ; René Viau, critique d’art, membre du comité de rédaction de Vie des Arts et gendre de Fernand Leduc, souligne combien Fernand Leduc a inventé une nouvelle façon de voir le paysage.

Il est utile de préciser que Vie des Arts a consacré de nombreux articles aux oeuvres de Fernand Leduc. On peut avoir accès gratuitement à ces articles en consultant l’onglet Magazine/Numéros archivés du site www.viedesarts.com.

 
Article paru dans Vie des Arts - n° 234 - Printemps 2014, p. 22