Ainsi, dans plusieurs de ses estampes, sont subtilement suggérées les fameuses clôtures de perche qui ont marqué le paysage rural québécois pendant des siècles. On retrouve aussi ces motifs familiers de napperons ou de dentelles que nos grands-mères tissaient avec dextérité, ou encore des profils de bâtiments de ferme.

Utilisant elle-même la machine à coudre pour créer ses compositions de papier, Karine Landerman est intéressée par l’aspect artisanal de l’art et « revisite les anciens métiers et les techniques traditionnelles (estampes, couture, courtepointe…) dans le but d’y approfondir la matérialisation du souvenir ». Son travail s’inscrit dans une démarche globale de réactivation du patrimoine matériel et immatériel. D’ailleurs, l’artiste, grande communicatrice et gestionnaire culturelle, est également directrice adjointe de la Maison LePailleur, Musée d’histoire du Grand Châteauguay. Ses deux activités se nourrissent l’une de l’autre.

Telle la collection en muséologie, ses œuvres ont pour objectif « de devenir un moteur de transmission, et un témoin, d’un passé qui nous habite tous ». Les éléments visuels superposés avec un souci du plan agissent comme l’addition des différentes couches de mémoire de la conscience. L’artiste n’hésite pas à faire référence aux stigmates qui composent la complexité de l’identité personnelle et historique. Les nombreuses perforations pratiquées à l’aiguille à même le matériau indiquent à cet effet les traces indélébiles que peuvent parfois laisser certains souvenirs dans une vie.

Cela fait seulement quelques années que l’artiste montre ses œuvres, mais celles-ci témoignent d’une authentique introspection sur les rapports entre l’homme, le lieu, l’objet et le temps. Seul bémol : plusieurs images sont encadrées avec un passe-partout, ce qui écrase les compositions. Elles gagneraient à être « déposées et soulevées » (technique d’encadrement dite du « shadow box »), afin de les laisser respirer.

Karine Landerman
Cloisons et grands espaces

Du 7 au 27 avril 2014
Rencontre avec l’artiste samedi 19 avril de 12h à 17h
Zocalo
80, rue Saint-Jean
Longueuil
Tél. : 450 679-5341
www.zocaloweb.org(lien externe)

Du 28 mai au 22 juin 2014
Galerie Vincent-D’Indy
1075, rue Lionel-Daunais
Boucherville
Tél. : 450 449-2800

 
Image
Les berges de la papetière II, 2013
Pointe sèche, sérigraphie et couture
30 x 40 cm
Photo : Karine Landerman

 
Image
Les terres d’Howick II, 2012
Monotype, sérigraphie, pointe-sèche, couture
53 x 53 cm
Photo : Karine Landerman

 
Image
La moisson II, 2011
Monotype, sérigraphie, eau-forte, gaufrage, couture
53 x 53 cm
Photo : Karine Landerman

 
Image
À droite, en haut de l’escalier II, 2012
Sérigraphie, acrylique, dessin et perforation sur bois
61 x 61 cm
Photo : Karine Landerman

 
Image
Vue de l’exposition
Photo : Karine Landerman

 
Image
Vue de l’exposition
Photo : Jean-Michael Seminaro

 
Image
Vue de l’exposition
Photo : Jean-Michael Seminaro