Le jeune peintre, cadet d’une fratrie d’artistes visuels également reconnus (David et Vincent Lafrance), propose une série de tableaux fort réussis. Probablement son corpus le mieux abouti à ce jour, même si on peut légitimement se poser la question de la pertinence du titre de l’ensemble (Portraits), puisque le résultat porte davantage sur le paysage. Les œuvres se laissent si bien regarder que, finalement, le titre de l’exposition apparaît presque comme un détail. Regardons de plus près.

Depuis ses débuts, les préoccupations de l’artiste concernent l’environnement, et plus précisément les conséquences de l’intervention de l’homme sur celui-ci. Ses mises en image antérieures, à la fois narratives et surréalistes, ont souvent montré des scènes vaguement apocalyptiques dans lesquelles la nature « reprend ses droits » sur la construction humaine. La technique du collage, où des morceaux de papier déchirés formaient la plupart des compositions et des variations chromatiques (une technique rare de nos jours et cependant toujours expressive), fait maintenant place à une plus grande unité des plans.

Ici, des fragments de corps humain s’intègrent aux éléments du paysage afin de suggérer l’harmonie qui lie l’homme à la nature, mais aussi le combat de celle-ci pour sa survie. Ainsi se côtoient traitement pictural actuel et tradition du paysage classique : découpages/collages abrupts et ciels de la Renaissance font étonnamment bon ménage pour le plus grand plaisir de l’œil. Pas de propagande idéologique, juste une réalité contemporaine que l’artiste a su rendre de manière très poétique et parlante. Peut-être est-ce surtout de cela dont il s’agit : dresser un portrait singulier, quasi lyrique, de nos propres « portraits inconscients » face à une situation préoccupante ?

Notons que l’artiste expose également en ce moment à la Maison de la culture Frontenac (jusqu’au 23 août) une tout autre série de tableaux portant sur la nature morte, Rhopographie.

À noter aussi, une critique des trois expositions 2014 de l’artiste (passée et en cours) écrite par Christian Roy dans le numéro d'été de ''Vie des Arts', à paraître début juillet.

 
ÉTIENNE LAFRANCE
PORTRAITS
Jusqu’au 5 juillet

Centre d’exposition Plein Sud
150, rue De Gentilly Est
Local D-0626
Longueuil
Tél. : 450 679-4480

 
Image
Portrait 7, 2014
Acrylique, encre et papier sur toile

 
Image
Supplément, 2013
Acrylique, encre et papier sur lin

 
Image
Portrait 2, 2014
Acrylique, encre et papier sur toile

 
Image
Portrait 1, 2014
Acrylique, encre et papier sur toile

 
Image
Portrait 11, 2014
Acrylique, encre et papier sur toile

 
Image
Le temps long, 2014
Acrylique, encre et papier sur toile

 
Image
Suppléments, 2014
Acrylique, encre et papier sur toile