Désolés de cet état de fait, quelques éminents citoyens vont lancer un concours pour la construction d’une école d’art destinée à faire de Glasgow l’égale des autres grandes villes européennes. Soutenu par le directeur de l’école où il a lui-même étudié la peinture et le design, Charles Rennie Mackintosh en sera le vainqueur. Il vient d’avoir 30 ans et saura se soumettre à un cahier des charges très précis, qu’il respectera avec des solutions étonnantes de créativité. Le film L’École d’art de Glasgow retrace en détail sa démarche, dans ses images ainsi que dans son commentaire.

Côté structure, l’élément rationnel domine. Les lignes sont épurées, la conception globale s’inscrit avec élégance dans une modernité sobre, réfléchie et si bien pensée que cent ans plus tard, elle continue à répondre aux besoins. Ateliers, bibliothèque, administration, conçus chacun selon leurs propres exigences, s’y fondent harmonieusement.

Ayant satisfait aux nécessités fondamentales d’exploitation des espaces, l’artiste qu’est Mackintosh va s’attacher alors à la vocation de l’édifice, pour lui donner un décor susceptible d’inciter à la création. Déjà, sur la façade, il a ajouté de longs fuseaux terminés en forme de fleur dont le seul rôle est d’utiliser un effet esthétique pour en rompre la monotonie. À l’intérieur, un long vitrail qui, inspiré de l’art nouveau est terminé par un bouton de rose, anime les lourdes portes des ateliers s’ouvrant tous sur la lumière du Nord. Souvent repris, ce motif de rose deviendra une véritable signature. Tout le mobilier (bureaux, tables, chaises, lustres, abat-jours) a été dessiné par Mackintosh, parfois sur de simples feuilles volantes ou des paquets de cigarettes, au gré de son incessante imagination. C’est principalement à lui que l’École d’art de Glasgow devra sa réputation. Fait assez particulier, il n’a jamais mis les pieds dans le bâtiment, ni pendant la construction, ni par la suite.

P.-S. : Un incendie survenu en mai 2014 n’a heureusement pas fait de dégâts.

 
L’École d’art de Glasgow
France | 2014 | couleur | 26 minutes | français

Vendredi 27 mars à 18h30
Centre canadien d’Architecture
1920, rue Baile
Montréal

avec On a bâti une cathédrale

Samedi 28 mars à 13h30
UQAM – salle Jean-Claude Lauzon
1564, rue Saint-Denis
Montréal
même programme

Image