Cette quête qui a duré plusieurs années l’a mené sur les lieux où se sont déroulés les combats en France et en Belgique. Le soldat était-il véritablement un photographe de guerre et l’auteur de toutes les images de l’album? Le mystère plane et le réalisateur s’engage à dénouer l’énigme en explorant différentes pistes dont celles qu’ouvrent les témoignages des héritiers du soldat et de spécialistes de l’histoire militaire.

Deuxième documentaire réalisé par Bertrand Carrière, Sur la piste de Fletcher Wade Moses, explore la thématique de la mémoire, un sujet cher au photographe. Bien que certaines des images réalisées par l’auteur aient déjà fait l’objet d’expositions, le film est animé d’une vie qui lui est propre. Les recherches archivistiques, les propos d’experts et de membres de la famille du soldat alimentent une réflexion originale sur un phénomène historique riche de connaissances inattendues et contribuent à lui donner un nouvel éclairage.

Il y a aussi le style et la signature : ce second film adopte une structure similaire à 913, le premier court métrage de Bertrand Carrière qui traitait du Raid de Dieppe en Normandie lors de la Deuxième Guerre mondiale. Cette fois encore, Carrière est acteur et narrateur. Il participe à l’intrigue du film, émet des commentaires en voix hors champ et agit à la manière d’un intermédiaire entre les personnes interviewées et le déroulement du récit. Cette manière de procéder caractérise à ce jour sa production filmique.

La mémoire est pour Bertrand Carrière une source féconde de création artistique. Le photographe/cinéaste a sans doute dans ses cartons un autre projet de film. S’il voit le jour, le document ferait partie d’une trilogie permettant de circonscrire davantage le point de vue du réalisateur sur des faits entourant l’histoire et la photographie.

 
Sur la piste de Fletcher Wade Moses
Canada/2015/couleur/21min/français
Mardi 15 mars
Musée des beaux-arts de Montréal
Auditorium Maxwell-Cummings

"Fiche du film"(lien externe)

Image