Le vernissage pour cette exposition se déroulera le vendredi 10 septembre à 17h. Les visiteurs sont invités à participer à Esprits de rassemblement en apportant des enregistrements maison de souvenirs sur VHS ou cassette audio. Ces souvenirs cohabiteront dans l’espace stationnement du Centre où des projecteurs, des magnétophones et des rétroprojecteurs seront installés.

Plus de détails sur l’évènement Facebook.

 

FR

La pratique polymorphe de Giorgia Volpe porte sur les diverses réalités et frontières du corps et sa relation avec l’environnement. Récupération, appropriation et contextualisation des objets et des matières issus du quotidien composent des interventions et des actions à caractère social ou intimiste. Ces dernières explorent les lieux de passage, de l’intérieur à l’extérieur, de l’individuel au collectif, de l’intime au public, du réel à l’imaginaire.

Développé depuis les cinq dernières années, Exercices de Mémoire rassemble une série d’archives de mémoire en construction perpétuelle, qui grandit, se transforme et se meut au gré des lieux. À partir d’une mémoire imprimée dans la matière même de rubans VHS et audios, Volpe produit des structures organiques qui se présentent comme la captation photographique de gestes et de mouvements figés dans l’espace. La mémoire vivante, celle qui jaillit du processus, du corps et de la matière est un geste infini qui se prolonge, tel un flux venu de l’intérieur, vers diverses formes d’accumulations.

 

EN

Giorgia Volpe’s polymorphic practice deals with the various realities and boundaries of the body and its relationship with the environment. Recycling, appropriation, and contextualization of objects and materials from everyday life make up interventions and actions of a social or intimate nature that explore places of passage, from the interior to the exterior, the individual to the collective, the real to the imaginary.

Developed over the last five years, Exercices de Mémoire, gathers a series of memory archives in perpetual construction, which grows, transforms itself, and moves according to the places. From a memory printed in the very material of VHS and audio tapes, Volpe produces organic structures that present themselves as the photographic capture of gestures and movements frozen in space. The living memory, the one that springs from the process, the body, and the material, is an infinite gesture that extends itself, like a flow coming from the interior, towards various forms of accumulation.