20e anniversaire du Réseau Hexagram

 

En 2021, Hexagram célèbre son 20e anniversaire. Créé en 2001, le Réseau soutient les activités de recherche-création et promeut la collaboration entre ses membres issus de huit institutions québécoises d’enseignement supérieur et de recherche. Il permet également de favoriser les échanges avec des partenaires locaux et internationaux des secteurs académiques, culturels et de la création numérique.. Au cours des 20 dernières années, Hexagram a joué un rôle déterminant pour la reconnaissance de la recherche en art et en design basée sur la pratique, ainsi que pour le partage de connaissances entre les disciplines artistiques et scientifiques au Canada et à l’international. Aujourd’hui, Hexagram compte 46 membres cochercheur·euse·s, près de 50 collaborateur·rice·s et plus de 200 membres étudiant·e·s de diverses disciplines, dont les arts vivants, le design et les arts numériques, ainsi que les sciences sociales et humaines, les  sciences naturelles et l’ingénierie. 

 

En 2020, le gouvernement du Québec a renouvelé le mandat d’Hexagram pour 7 années supplémentaires, autour d’un programme visant à catalyser les connaissances interdisciplinaires et collectives, et à engager les publics par le biais de cultures et de pratiques traitant des défis scientifiques et technologiques actuels urgents et à portée globale. La première année de ce nouveau cycle a coïncidé avec le déclenchement de la crise sanitaire mondiale. Dès lors, nous avons constaté l’importance de collaborer à l’avancement de nouvelles connaissances, de favoriser la création de nouveaux imaginaires pour envisager des futurs alternatifs, afin de répondre aux besoins de notre époque caractérisée par de profonds changements, et par un sentiment constant d’urgence et d’émergence (EMERGENCE/Y). 

 

À propos du thème EMERGENCE/Y – Arts et Sciences  pour une époque tourmentée

https://hexagram.ca/fr/lancement-de-la-saison-de-rencontres-interdisciplinaires-dhexagram-2021-2022/

 

“We are all living within a world where it is now easier to imagine the collapse of all life than imagine reinventing the right ways to live.” Jay Jordan

 

En 2021, il est désormais cliché de dire que nous avons vécu une « année sans précédent » – particulièrement en considérant que l’état du monde avant même la pandémie mondiale était déjà, à bien des égards, sans précédent. Néanmoins, les retombées politiques et économiques de cette pandémie, les crises écologiques actuelles, les sentiments d’injustice et d’inégalité systémiques qui couvaient depuis longtemps, ainsi que d’autres problèmes complexes dont les conséquences pourraient être radicales pour toutes formes de vie sur la planète, ont mis en lumière les enchevêtrements des ordres humains, naturel et technologiques. L’avenir apparaît aujourd’hui incertain, instable, troublant et inconnu. 

 

Comment pouvons-nous réagir ? Michelle Murphy, spécialiste en sciences sociales métisses à l’Université de Toronto, écrit : « les assemblages de pratiques techniques ont généré non seulement des faits, mais aussi des phénomènes spéculatifs qui font partie intégrante du monde, même s’ils sont intangibles. Comment les pratiques spéculatives des sciences sociales [ou de la recherche-création] produisent-elles un monde où les futurs incertains s’inscrivent dans le présent ? »* Murphy appelle cela le « rêve technoscientifique ». En d’autres termes, dans un monde de plus en plus incertain, comment la recherche-création peut-elle nous permettre de rêver et d’expérimenter des futurs possibles ? 

 

Afin d’aborder tant par la réflexion que l’action les problèmes complexes (wicked problems) de notre contexte global, Hexagram développe un programme thématique d’activités qui se déroulera de septembre 2021 à juin 2022.  Nous explorerons le rôle que la recherche-création peut jouer en cette période tumultueuse, pour offrir de nouvelles possibilités, espoirs et visions d’un avenir plus équitable, responsable et ouvert. En explorant des modalités hybrides de présentation, de discussion et de diffusion, les activités de cette saison réuniront les membres et partenaires d’Hexagram dont les approches sont dédiées à ces défis complexes actuels par le biais de recherches situées aux intersections des arts et des sciences. Nous développerons une série d’expériences publiques, des rencontres et des discussions, sous forme de tables rondes, des groupes de lecture, des appels à projets collaboratifs, et offrirons un grand sommet public au printemps 2022.

 

Rencontres Interdisciplinaires : Lancement au Festival Ars Electronica 2021 – 8 au 12 septembre 

https://ars.electronica.art/newdigitaldeal/en/emergence-y/

 

La programmation de la saison des rencontres interdisciplinaires 2021-2022 d’Hexagram sur le thème EMERGENCE/Y sera lancée la semaine du 8 au 12 septembre, dans le cadre de l’édition 2021 du Festival Ars Electronica. Hexagram y présentera une série d’événements synchrones et asynchrones diffusés en ligne, spécialement conçus et produits pour le Festival. Les Rencontres et les projets ont été sélectionnés par un jury ad-hoc à la suite d’un appel ouvert aux membres du Réseau. Plus de 50 membres cochercheur·euse·s, membres étudiant·e·s et collaborateur·rice·s d’Hexagram, ainsi que chercheur·euse·s et professionnel·le·s invités, participent avec leurs travaux et leurs recherches au programme de quatre jours. 

 

Responsable du projet : Marc-André Cossette

Coordonnatrice à la programmation : Isabelle Boucher

Communications : Marine Theunissen (Hexagram) et Stephanie Creaghan (Milieux Institute)

Contact : Manuelle Freire, Coordonnatrice générale – Hexagram

 

Programmation du Garden EMERGENCE/Y de Hexagram à Ars Electronica 2021

https://hexagram.ca/fr/emergence-y-a-ars-electronica-2021/