SARAH STEVENSON

BEFORE THE STORM [AVANT LA TEMPÊTE]

Commissaire : Caroline Andrieux 

 

Six sculptures évanescentes de Sarah Stevenson flottent dans la grande salle industrielle de la Fonderie Darling. Différentes silhouettes composées de lignes parallèles et perpendiculaires entrelacées et reliées à des cerceaux métalliques à la manière d’une crinoline, sont suspendues depuis le plafond. Leurs volumes aériens et vibrants créent des espaces à la fois ouverts et contenus, légers et denses. Ces constructions imaginaires au profil élégant et à la personnalité affirmée sont inspirées du corps humain ou du monde organique. D’autres plus abstraites peuvent faire allusion à des éléments reconnaissables de l’architecture ou du design. Conçus d’après le schéma d’une grille préétablie très élaborée sur papier, Stevenson procède à partir de dessins préparatoires, qui sont ensuite transférés en trois dimensions et deviennent une sorte de toile de fils colorés, noués et tendus l’un à l’autre, traçant des lignes et des formes géométriques bien définies.

 

L’exposition de Stevenson est présentée simultanément avec l’exposition Of things as they happen to be, de Jeanette Johns, dans l’intention de dévoiler des complicités esthétiques tissant un lien entre deux générations d’artistes. Deuxième itération de cet axe commissarial, ici c’est la grille et la ligne qui sont omniprésentes dans les compositions minimales et géométriques qui rassemblent les deux pratiques.